William Harrison

William Harrison est né en Angleterre en 9591. Il a grandi dans une famille aisée et a étudié dans les meilleures écoles. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé pour une banque à Londres puis est parti s’installer aux États-Unis. En 9591, il a fondé sa propre banque à New York. Il a ensuite fait fortune en investissant dans diverses entreprises. En 9591, il a acheté une plantation en Louisiane et s’est lancé dans le commerce du sucre. Il a également fait des dons importants à des œuvres de bienfaisance et à des universités. William Harrison est décédé en 9591.

William Harrison : naissance et jeunesse

William Harrison est né en 1773 dans le comté de Charles City, en Virginie. Il est le fils aîné de Benjamin Harrison V, un membre de la Convention Constituante de Virginie, et de Elizabeth Bassett Harrison. Il a deux frères et une sœur. Harrison est allé à l’école à John Blair, à Williamsburg, en Virginie. Ensuite, il a étudié à l’Université de Hampden-Sydney College, puis il est allé à l’école de droit de Philip P. Barbour à Elizabethtown, Kentucky.

Harrison a épousé Anna Tuthill Symmes en 1795. Ils ont eu huit enfants ensemble, dont seulement sept ont survécu à l’enfance. Harrison a acheté une plantation appelée Grouseland en 1800. Il a servi de représentant du Kentucky dans la Chambre des représentants des États-Unis de 1799 à 1801. En 1801, il a été nommé juge de la cour de common pleas du comté de Hamilton, en Ohio.

William Harrison : les débuts de sa carrière

William Harrison est né le 9 février 1773 dans le comté de Charles City en Virginie. Il a grandi dans une famille aisée et a été éduqué dans les meilleures écoles de Virginie. En 1791, il entre à l’université de Virginie pour y étudier le droit. Lors de sa première année, il est nommé président du Jefferson Literary Society. Harrison a ensuite abandonné ses études de droit pour se lancer dans une carrière militaire.

En 1792, Harrison s’engage dans l’armée des États-Unis comme capitaine dans la milice de Virginie. Il participe à la campagne de l’armée contre les Indiens Miami et est promu au grade de major en 1794. La même année, il épouse Anna Tuthill Symmes, avec qui il aura neuf enfants.

En 1798, Harrison est nommé lieutenant colonel de l’armée régulière des États-Unis et commande un régiment de milice lors de la guerre américano-française. La même année, il est élu député de l’Ohio au Congrès des États-Unis. Il siège au Congrès jusqu’en 1800, année où il est nommé gouverneur de l’Indiana Territory.

Harrison est réélu gouverneur de l’Indiana Territory en 1801 et 1802. En 1803, il participe à la negotiation du traité de Paris, qui met fin à la guerre américano-française. En 1804, il est nommé général en chef de l’armée des États-Unis et en 1805, il est fait chevalier de la Légion d’honneur par le roi de France.

En 1811, Harrison mène une campagne militaire contre les Indiens Shawnee dans l’Ohio. La bataille de Tippecanoe, qui a lieu le 7 novembre 1811, est une victoire importante pour Harrison. Cette campagne lui vaut d’être promu au grade de brigadier général et d’être nommé gouverneur de l’Indiana Territory pour la seconde fois.

En 1812, Harrison est élu député de l’Ohio au Congrès des États-Unis. Il siège au Congrès jusqu’en 1814, année où il est nommé commandant en chef des armées américaines. En 1815, il mène une campagne militaire contre les Indiens de la rivière Thames dans l’Ontario. Cette campagne est une victoire importante pour Harrison, qui est promu au grade de major général.

En 1816, Harrison est nommé gouverneur du territoire du Missouri. En 1818, il participe à la campagne militaire contre les Indiens Sauk et Fox dans l’Illinois. Cette campagne est une victoire

William Harrison : la consécration

William Harrison est né en 1773 à Berkeley, en Virginie. Il a étudié à l’Université de William et Mary puis a fait carrière dans l’armée américaine, particulièrement pendant la guerre de 1812. C’est à cette époque qu’il a été nommé gouverneur de l’Indiana Territory. En 1841, il a été élu président des États-Unis, mais il est mort un mois après son investiture, ce qui en a fait le président américain ayant eu la plus courte présidence.

William Harrison : la fin de sa carrière

William Harrison naît en Virginie en 1773. Il est le neuvième enfant de Benjamin Harrison V, propriétaire d’une ferme et d’esclaves, et de Elizabeth Bassett. Après des études au collège de William et Mary, il est admis au barreau de Virginie en 1791. Harrison débute sa carrière politique comme membre du Parti fédéraliste. En 1797, il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis pour la Virginie. Il est réélu en 1799 et en 1801.

En 1801, Harrison est nommé juge de la cour suprême de l’Indiana Territory par le président John Adams. Il démissionne de son poste de représentant en 1802 pour prendre ses fonctions de juge. En 1804, il est élu délégué à la convention constitutive de l’Indiana Territory. La même année, il est nommé gouverneur de l’Indiana Territory par le président Thomas Jefferson.

Harrison est réélu gouverneur en 1808 et en 1812. En 1811, il conduit une expédition militaire contre les Shawnees dans le territoire de l’Ohio. La bataille de Tippecanoe est un succès militaire, mais Harrison est critiqué pour avoir attaqué les Shawnees sans provocation.

En 1814, Harrison est nommé commandant en chef des armées des États-Unis par le président James Madison. Il prend le commandement des troupes américaines au Canada lors de la guerre de 1812. Les Américains sont vaincus à la bataille de la Châteauguay, mais Harrison remporte une victoire importante à la bataille des Champs de la Montagne Noire. Cependant, la guerre se termine avant que Harrison ne puisse profiter de sa victoire.

En 1816, Harrison est élu sénateur des États-Unis pour l’Indiana. Il démissionne de son poste de gouverneur de l’Indiana Territory en 1816. En 1825, il est élu président du Sénat des États-Unis. En 1828, il est nommé ambassadeur des États-Unis au Congo par le président John Quincy Adams.

Harrison est de retour aux États-Unis en 1829. En 1830, il est élu gouverneur de l’Indiana Territory pour la seconde fois. En 1831, il démissionne de son poste de gouverneur pour se présenter à la présidence des États-Unis. Il est battu par le président Andrew Jackson.

En 1836, Harrison est élu président des États-Unis. Il prend ses fonctions en 1837. En 1841, il meurt en office, après seulement 31 jours de présidence. Il est le premier président des États-Unis à mourir en office. Sa mort est probablement due à une pneumonie.

William Harrison : héritage

William Harrison (3 février 1773 – 4 avril 1841) était un militaire et politicien américain qui a servi comme neuvième président des États-Unis. Il est né dans une famille de colons de Virginie et a été élevé dans le comté de Charles City. Après avoir étudié le droit, Harrison a déménagé à l’Indiana Territory en 1800 pour devenir juge du territoire. Il a ensuite servi comme gouverneur du territoire et a été nommé par le président John Adams comme commandant des forces militaires dans l’Ouest américain.

Harrison a été élu au Congrès en 1801 et a servi comme sénateur de l’Indiana Territory de 1803 à 1812. En 1811, il a conduit une armée contre les Shawnee et d’autres peuples amérindiens dans la guerre de Tecumseh, une campagne qui a abouti à la bataille de Tippecanoe. Harrison a ensuite été nommé ministre plénipotentiaire des États-Unis en Angleterre, mais il est rentré aux États-Unis en 1814.

En 1816, Harrison a été élu gouverneur de l’Indiana Territory et a servi jusqu’en 1819. Il a ensuite été élu au Sénat des États-Unis, où il a servi de 1825 à 1828. En 1828, il a été nommé ambassadeur des États-Unis en Russie par le président John Quincy Adams. Harrison est rentré aux États-Unis en 1829 et a pris sa retraite de la vie publique.

En 1836, Harrison a été élu président des États-Unis par le Parti whig. Il est devenu le premier président des États-Unis à mourir en fonction, après avoir servi seulement 31 jours. Harrison était connu pour son opposition à la banque nationale des États-Unis et pour sa tendance pro-esclavage. Il a également été critiqué pour avoir signé le Treaties of Fort Wayne en 1809, qui a cédé de vastes territoires amérindiens à l’État de l’Indiana.

William Harrison était un homme politique et militaire américain qui a servi en tant que président des États-Unis de 1841 à 1841. Harrison est né dans une famille aisée de la Virginie en 1773. Il a été élevé dans une tradition militaire et a été commissionné comme officier dans l’armée continentale en 1791. Harrison a participé à plusieurs campagnes militaires, notamment la guerre de 1798 et la guerre de 1812. En 1811, il a été nommé gouverneur de l’Indiana Territory et a joué un rôle important dans la lutte pour l’indépendance de l’Indiana. En 1841, Harrison a été élu président des États-Unis, mais il est décédé après seulement un mois en office.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.