Benjamin Harrison

Benjamin Harrison est un ancien Président des États-Unis, né le 20 août 1833 à North Bend, Ohio. Harrison a grandi dans une famille aisée et a été élevé dans la religion presbytérienne. Il a étudié le droit et a été admis au barre en 1854. Après avoir servi dans l’armée pendant la guerre de Sécession, Harrison est revenu chez lui et a repris sa carrière de juriste. En 1881, il a été élu à la Chambre des représentants des États-Unis, puis en 1888, il est devenu le 23e président des États-Unis. Harrison est mort le 13 mars 1901 à Indianapolis, Indiana.

 

Benjamin Harrison : vie et carrière

Benjamin Harrison naît en 1773 dans une famille aisée de Virginie. Il fait ses études à Princeton, puis s’engage dans l’armée en 1791. Il est promu au grade de colonel en 1798. En 1801, il quitte l’armée et devient avocat.

En 1811, il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis, où il siège jusqu’en 1813. En 1816, il est élu sénateur de l’Indiana. En 1825, il devient juge de la cour suprême de l’Indiana.

En 1828, il est élu gouverneur de l’Indiana. En 1832, il est réélu gouverneur. En 1836, il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis. En 1841, il quitte la Chambre des représentants et devient président de la commission du canal de Wabash.

En 1851, il est élu sénateur des États-Unis. En 1852, il est réélu sénateur. En 1856, il est réélu sénateur. En 1860, il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis.

En 1862, il est élu président de la commission du canal de Wabash. En 1865, il est élu au Sénat des États-Unis. En 1868, il est élu président de la commission du canal de Wabash.

En 1876, il est élu président des États-Unis. En 1880, il est réélu président. En 1884, il est réélu président. En 1888, il est réélu président.

En 1892, il est battu par Grover Cleveland lors de sa candidature à la réélection. Après son mandat, il retourne vivre dans son État natal, l’Indiana. Il meurt en 1901.

 

Benjamin Harrison : de l’Indiana à la Maison Blanche

Benjamin Harrison est né en 1833 dans l’Indiana. Il fait ses études au collège de Farmer, puis est admis à l’université de Miami en Ohio. Il y étudie le droit et en 1852, il devient avocat.

En 1853, il épouse Caroline Lavinia Scott, avec qui il aura deux enfants.

Sa carrière politique commence en 1854, lorsqu’il est élu au sein du parti Whig de l’Indiana au poste de sénateur de l’État. Il est réélu en 1856, mais le parti Whig disparaît peu de temps après et Harrison adhère au parti républicain.

En 1860, il est nommé gouverneur de l’Indiana. Il est réélu en 1862, mais il ne peut pas terminer son mandat car il est appelé à servir dans l’armée pendant la guerre de Sécession. Il est promu au grade de brigadier général et prend part à plusieurs batailles, dont celle de Shiloh en 1862.

Après la guerre, il retourne dans sa ville natale de Indianapolis et reprend sa carrière d’avocat. En 1876, il est élu sénateur des États-Unis et il occupe ce poste jusqu’en 1887.

En 1888, il est nommé candidat à la présidentielle des États-Unis par le parti républicain. Il affronte le démocrate Grover Cleveland et l’emporte avec 233 grands électeurs contre 168. Il est réélu en 1892, mais il perd face à Cleveland.

Après avoir quitté la Maison Blanche, Harrison retourne à Indianapolis et reprend sa carrière d’avocat. Il meurt en 1901, à l’âge de 67 ans.

 

Benjamin Harrison : un président méconnu

Benjamin Harrison (1833-1901) était le 23ème président des États-Unis, en fonction de 1889 à 1893. Il est né dans une famille aisée de la ville de Indianapolis, dans l’Indiana. Harrison a fait ses études à l’Université de Miami et à l’Université Harvard. En 1854, il a été admis au barreau de l’Indiana.

Harrison a servi dans l’armée pendant la guerre de Sécession. Après la guerre, il est revenu à Indianapolis et a repris sa carrière d’avocat. En 1876, il a été élu au Sénat des États-Unis. En 1888, il a été nommé candidat à la présidence par le parti républicain. Harrison a été élu président en novembre 1888.

Le principal accomplissement de Harrison en tant que président a été la ratification du traité de commerce avec le Canada, connu sous le nom de traité de commerce de 1854. Harrison a également signé la loi sur l’immigration de 1891, qui a établi le Bureau de l’immigration et du naturalisation.

Harrison a été battu par Grover Cleveland en 1892. Après son mandat, Harrison est retourné à Indianapolis. Il est mort en 1901.

 

Benjamin Harrison : sa vision de l’Amérique

Benjamin Harrison est né le 20 août 1833 à North Bend, dans l’Ohio. Il est le petit-fils du neuvième président des États-Unis, William Henry Harrison. Il est diplômé de l’Université de Miami en 1852 et de la Harvard Law School en 1854.

Harrison a servi dans l’armée pendant la guerre de Sécession, atteignant le grade de brigadier général. Après la guerre, il est revenu dans sa ville natale pour y ouvrir un cabinet d’avocats.

En 1880, Harrison est élu au Sénat des États-Unis, où il est réélu en 1886. En 1888, il est nommé président du Comité des relations extérieures du Sénat.

En 1889, Harrison est élu président des États-Unis. Au cours de son mandat, il a mis en place une politique économique protectionniste, a signé la loi sur les pensions des vétérans de la guerre de Sécession, et a ratifié le traité de commerce avec le Canada.

Harrison a également été actif sur la scène internationale. En 1890, il a envoyé des troupes américaines au Panama pour protéger les intérêts américains lors de la révolution panaméenne. En 1891, il a signé le traité de commerce avec le Japon, ouvrant les ports japonais aux navires américains.

Harrison a été réélu en 1892, mais a perdu sa réélection en 1894. Après son mandat, il est retourné dans sa ville natale, où il est mort le 13 mars 1901.

 

Benjamin Harrison : un président en deuil

Benjamin Harrison est né en 1833 dans l’Indiana. Il est le petit-fils du neuvième président des États-Unis, William Henry Harrison. Après avoir étudié le droit, il s’est engagé dans l’armée de l’Union pendant la guerre civile américaine. À la suite de cela, il a repris sa carrière de juriste et est devenu sénateur de l’Indiana. En 1888, il a été élu président des États-Unis, mais il a perdu sa réélection en 1892.

Harrison était un président en deuil pendant son mandat. Sa femme, Caroline Scott Harrison, est décédée en 1892, juste après sa réélection. Elle était atteinte d’une maladie incurable. Le couple avait eu deux enfants, qui étaient déjà adultes au moment de la mort de leur mère.

La mort de sa femme a eu un profond impact sur Harrison. Il était dévasté par la perte et il a été critiqué pour ne pas avoir été assez présent pendant son mandat. Les gens disaient qu’il était obsédé par sa campagne pour la réélection et qu’il négligeait son devoir de président.

Harrison est mort en 1901, à l’âge de 67 ans. Il est enterré aux côtés de sa femme au Crown Hill Cemetery de Indianapolis.

 

Benjamin Harrison a été l’un des présidents les plus influents des États-Unis. Il a été en mesure de mettre en œuvre de nombreuses politiques clés au cours de son mandat, notamment la protection des intérêts des Américains à l’étranger, la modernisation de l’armée et la lutte contre la corruption. Il a également été un ardent défenseur de la liberté et des droits de l’homme. Harrison est un exemple de ce qu’un président peut accomplir lorsqu’il se concentre sur les intérêts du peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.